Le comité de rédaction Cahiers François Viète soutient le mouvement social en cours pour la défense des services publics et contre le projet de loi pluriannuelle de programmation de la recherche. Il rejoint le mouvement de lutte initié par plusieurs revues.

Par cette motion, et à l’instar de nombreuses autres revues, nous nous positionnons contre la précarisation grandissante des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) et la mise en concurrence généralisée des individus et des établissements de l’ESR. Nous tenons au contraire à  une recherche fondée sur la collaboration, le collectif et le temps long, nécessaire à toute production scientifique de qualité.

Nous pensons que les revues sont particulièrement touchées par les orientations prônées dans le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Les Cahiers François Viète promeuvent des publications scientifiques de qualité, libres et indépendantes. Comme beaucoup d’autres revues scientifiques, les Cahiers fonctionnent majoritairement grâce au travail bénévole des membres du comité de rédaction, des auteur·e·s et des rapporteur·e·s. Les membres du comité de rédaction sont des collègues ayant des postes permanents dans l’ESR ou dans l’enseignement secondaire. Autrement dit, une augmentation de la précarisation des personnels de l’ESR en général (personnels BIATSS, enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs) représente donc une menace extrêmement importante pour les publications scientifiques.

Le comité de rédaction des Cahiers François Viète a décidé de maintenir ses activité éditoriales concernant les volumes et articles déjà soumis afin de ne pas pénaliser les auteur·e·s qui s’y sont investi·e·s. Nous encourageons par contre les membres des comités des Cahiers François Viète et les auteur·e·s à soutenir le mouvement social en cours et à  soumettre des articles de recherche ou des tribunes proposant des réflexions et analyses sur les réformes en cours et s’appuyant sur l’épistémologie et l’histoire des sciences et des techniques aux Cahiers François Viète ou à toute autre revue de sciences humaines et sociales en lutte.