Responsables du programme : Jenny Boucard et Christophe Eckes (Archives Henri Poincaré, Nancy)

Participant-e-s : Charles Braverman (AHP, Nancy), Frédéric Brechenmacher (École polytechnique), Catherine Goldstein (IMJ-PRG, CNRS), Jules-Henri Greber (AHP, Nancy), Valéry Malécot (Institut de Recherches en Horticulture et Semences, Angers),  Gérard Meyer, Cristiana Pavie (CFV & CRHIO), Pierre Teissier, Estelle Thibault (Institut Parisien de Recherche Architecture, Urbanistique et Société), Stéphane Tirard

Ce programme a pour objet de réfléchir aux divers usages de la notion d'ordre dans les sciences et dans les arts au XIXe siècle. Nous privilégierons ici l'acception que le mathématicien Louis Poinsot donne à cette notion dans son projet qu'il intitule « théorie de l'ordre », à savoir « la disposition mutuelle qu'on peut observer actuellement entre plusieurs objets ». Plusieurs acteurs du XIXe siècle - comme le philosophe Antoine Augustin Cournot, le mathématicien Édouard Lucas ou l'architecte et ornemaniste Jules Bourgoin - développent un modèle de scientificité, fondé sur la notion d'ordre et sur une approche formelle et combinatoire, qu'ils appliquent aux sciences mathématiques, aux sciences d'observation comme la chimie, la cristallographie ou la botanique, à la philosophie et/ou à l'art ornemental. L'objectif de cette étude est de mieux comprendre ce paysage intellectuel et scientifique dans lequel l'ordre et des notions associées - comme combinaison, forme, organisation, classification - jouent un rôle prééminent, et de le situer par rapport au milieu savant du XIXe siècle.

D'un point de vue épistémologique, nous examinerons les différentes sources de la théorie de l'ordre. Par ailleurs, les différents auteurs en jeu développent un modèle de scientificité fondé sur une approche combinatoire qu'ils empruntent aux sciences logico-mathématiques pour ensuite l'étendre à d'autres branches des savoirs comme la chimie ou la cristallographie. Nous analyserons les articulations entre les discours produits sur ce modèle de scientificité et les pratiques scientifiques et artistiques du XIXe siècle. Pour ce faire, nous étudierons les divers usages des notions d'ordre et de combinaison en mathématiques, cristallographie, chimie, botanique et art ornemental. D'un point de vue sociologique, nous analyserons les réseaux de circulation et les organisations collectives des savoirs à l'œuvre, ainsi que les articulations avec d'autres acteurs qui développent des approches semblables mais non reliées explicitement à la théorie de l'ordre. Ainsi, Schönflies se réfère explicitement à Jordan dans des travaux dont les thématiques recoupent celles que Jordan rattache explicitement à la théorie de l'ordre - polyèdres, mouvements, cristallographie - sans utiliser la même terminologie. Enfin, notre étude contribuera à distinguer et historiciser des manières d'organiser les savoirs (par branches inter-reliées ou par disciplines bien identifiées) à partir de l'analyse de la progressive transformation puis disparition des références à la théorie de l'ordre pendant le premier tiers du XXe siècle.

Un travail de valorisation des archives de l'ornemaniste Bourgoin est également en cours et apparaîtra dans l'axe 2. Traces et matérialités des savoirs.
 
PUBLICATIONS & COMMUNICATIONS

Journées d'étude

  • Le programme des journées d'étude organisées dans le cadre du projet
    "Ordre et combinaison au XIXe siècle", financé par l'Université de Nantes, est téléchargeable ici.
  • 1er & 2 juillet 2014, CFV (Nantes) - « Ordre, forme et combinaisons au XIXe siècle. Regards croisés sur les sciences mathématiques, les sciences d'observation et l'art ornemental »
    • Jenny Boucard (CFV, Nantes) et Christophe Eckes (AHP, Nancy)
      Introduction - Ordre, formes et combinaisons au XIXe siècle : bilan et perspectives de recherche
    • Estelle Thibault (AUSser, Paris)
      La Théorie de l'ornement de Jules Bourgoin : une science de l'ordre et de la forme pour les métiers d'art ?
    • Stéphane Tirard (CFV, Nantes)
      Éléments sur les classifications botaniques au XIXe siècle
    • Pierre Teissier (CFV, Nantes)
      De la forme à la structure en cristallographie au XIXe siècle
    • Discussion générale
      Avec les conférenciers et : Frédéric Brechenmacher (École polytechnique, Paris), Catherine Goldstein (IMJ, Paris), Alexandre Guilbaud (UPMC, IMJ, Paris), Philippe Nabonnand (AHP, Nancy), Cristiana Oghina-Pavie (CERHIO, Angers)
    • Table ronde avec les participants cités précédemment, initiée par des interventions de : Frédéric Brechenmacher, Alexandre Guilbaud, Philippe Nabonnand, Cristiana Oghina-Pavie.
       
  • 15 février 2013, IHP (Paris) - « Ordre et combinaisons dans les mathématiques, la philosophie et l'art : quelques exemples », séance préparée par Jenny Boucard et Christophe Eckes dans le cadre du Séminaire d'histoire des mathématiques de l'Institut Henri Poincaré
    • Jenny Boucard (Université de Nantes) et Christophe Eckes (Université de Toulouse) : « La théorie de l'ordre : mathématiques et art ornemental »
    • Thierry Martin (Université de Franche-Comté & IHPST) : « Ordre, forme et combinaison chez Cournot »
    • Frédéric Brechenmacher (Université d'Artois & École polytechnique) : « Ordre et contrordre chez Camille Jordan»
    • Table ronde : ordre, combinatoire et algèbre. Introduite par Jenny Boucard et Christophe Eckes, avec la participation de Marie-José Durand-Richard (CNRS), Caroline Ehrhardt (Université Paris 8), Eduardo Noble (Université Paris 7) et David Rabouin (CNRS).
En cours :
  • Travail sur les sources scientifiques de l'architecte et théoricien de l'ornement Jules Bourgoin par Jenny Boucard et Christophe Eckes (Archives H. Poincaré, Nancy), en prenant notamment appui sur les archives Jules Bourgoin conservées à la Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art (Paris)
  • Projet interdisciplinaire sur "Ordre et combinaison au XIXe siècle", financé par l'Université de Nantes.