Vingt ans d’histoire des sciences et des techniques
sous la direction de Jenny Boucard
Série III, n°9
2020

Présentation

Pour célébrer les vingt premières années d’existence des Cahiers François Viète, le comité de rédaction a décidé de consacrer un volume à des textes prenant la forme de bilans historiographiques et retours d’expérience sur les évolutions de l’histoire des sciences et des techniques depuis deux décennies. Les cinq articles et deux entretiens rassemblés dans le présent volume sont donc autant d’analyses collectives ou personnelles, couvrant de nombreux champs et questionnements actuels d’histoire des sciences et des techniques, centrés sur l’époque contemporaine.

Résumé des articles

 

jenny boucard & stéphane tirard - Introduction - Les Cahiers François Viète, acteur et témoin de vingt années d'évolution de l'histoire des sciences et des techniques  [Article pdf]

bernadette bensaude-vincent - Interdisciplinarité ou mélange des genres en histoire des sciences ?  [Article pdf]

Sans prétendre tenir un discours de la méthode, cet article expose quelques réflexions fondées sur ma propre pratique de l’histoire des sciences. Après un bref rappel historique sur les hésitations entre les approches disciplinaire et transdisciplinaire dans le processus d’institutionnalisation de l’histoire des sciences, je propose le concept de mélange des genres, issu de l’histoire de l’art et de la littérature, comme plus approprié que l’interdisciplinarité. Un tel métissage de styles ou conventions n’implique pas forcément des croisements disciplinaires. Il peut être plus ou moins réussi mais il n’est ni stable, ni répétable, ni codifié. Cette pratique correspond mieux à mon expérience de l’histoire des sciences car il faut adapter la méthode à chaque cas, sans prétendre constituer un domaine stable. J’illustre ce mélange des genres sur deux cas — mes recherches sur la révolution chimique et celles sur le carbone — afin de montrer que chaque objet de recherche exige un mixte de méthodes ad hoc.

GIUDITTA PAROLINI - Then and Now: Re-positioning the History of Agriculture within the History of Science and Technology  [Article pdf]

Il y a vingt ans, l’histoire de l’agriculture était la Cendrillon de l’histoire des sciences et des technologies. Les historiens intéressés par les développements scientifiques et technologiques étaient réticents à s’engager dans l’agriculture, un domaine dont les frontières scientifiques sont ambiguës et où la recherche ne se fait pas seulement dans un environnement contrôlé en laboratoire. Aujourd’hui, la situation a beaucoup changé et une riche recherche sur l’histoire de l’agriculture émerge dans l’histoire des sciences et des technologies. Cette recherche a repositionné l’histoire de l’agriculture entre les débats sur la science et la technologie, l’alimentation et l’environnement, la politique et la société. L’article soulignera ce qui a été réalisé et esquissera les développements possibles.

philippe martin - Historiographie française sur les engrais : nouvelles approches par l’histoire environnementale et l’interdisciplinarité (années 2000-2020)  [Article pdf]

L’historiographie ayant pour objet les engrais est caractérisée, ces vingt dernières années, par une effervescence de travaux de recherche. Elle s’inscrit dans les bouleversements liés aux questions environnementales (pollutions industrielles et recyclage des déchets), à la crise du modèle de l’agriculture intensive (engrais biologiques et question de l’azote), à la mondialisation (transfert de fertilisants) et aux délocalisations et fermetures d’usine (patrimoine industriel). Cette contribution s’intéresse à la manière dont les historiens français ont interrogé ces questionnements contemporains et ont pris les engrais comme objet d’étude. Elle est structurée selon trois axes : les acteurs et institutions, les problématiques de recherche, les approches méthodologiques.

JOSÉ RAMÓN BERTOMEU-SÁNCHEZ - Poisons in the Twentieth Century: Unpunished Crimes, Slow Violence and the Role of History  [Article pdf]

Cet article passe en revue les recherches historiques récentes sur les produits toxiques. Dans un premier temps, je discuterai des études sur l'histoire des empoisonnements criminels du dix-neuvième siècle et poursuivrai avec les travaux sur les risques toxiques du vingtième siècle, dans les industries, l’agriculture, l’alimentation et l'environnement. L’objectif principal est de mettre en évidence les continuités et les changements dans la recherche historique sur les poisons et risques toxiques, au cours des deux dernières décennies. Je passerai en revue les principales études qui ont guidé mes propres recherches, tout en décrivant les grandes tendances de l’histoire criminelle, de l’histoire environnementale, de l'histoire de la santé publique et de la santé au travail. Cet article tente de montrer que ce domaine de recherche des produits toxiques requiert davantage d’échanges multidisciplinaires, afin de renforcer sa position et son influence dans les débats publics actuels.

jeanne peiffer, hélène gispert & philippe nabonnand - De l’histoire des journaux mathématiques à l’histoire de la circulation mathématique  [Article pdf]

Formulé en 2014, ce projet collectif de recherche en histoire des mathématiques visait à étudier dans des aires géographiques larges et une temporalité longue une histoire des circulations mathématiques par l’intermédiaire des journaux. Son inscription dans le contexte scientifique est décrite, avec une attention particulière aux sources qui l’ont nourri et aux impulsions reçues. En mettant l’accent sur la diversité des publics pour les mathématiques, le programme va bien au-delà de la circulation dans la communauté internationale des mathématiciens. En privilégiant la longue durée, il permet de mieux appréhender l’émergence des journaux ciblant cette communauté. En considérant un espace globalisé, il ouvre une perspective sur l’offre éditoriale disponible à un moment et dans un territoire donnés.

cristiana oghină-pavie & stéphane tirard - L’histoire des sciences de la vie, vue de l’intérieur. Entretien avec Michel Morange  [Article pdf]

De l’Institut Pasteur à l’École normale supérieure, Michel Morange a mené un double parcours de biologiste et d’historien et philosophe des sciences. Il a été ainsi un acteur et un témoin privilégié de l’évolution de l’histoire des sciences de la vie au cours de ces dernières décennies. Au fil de cet entretien, il s’interroge sur les tensions qui ont opposé le courant dit internaliste et les approches plus contextualisantes. Attaché à l’histoire conceptuelle, il insiste sur l’importance fondamentale que revêtent à ses yeux les publications scientifiques en tant que sources. Il analyse également comment les deux pans de son activité se sont influencés mutuellement et comment l’intrication de ces deux cultures lui a permis d’élaborer sa propre méthode d’historien et de philosophe.

florian vetter - Regards croisés sur l’histoire et la philosophie de l’informatique. Entretien avec Baptiste Mélès, Camille Paloque-Bergès, Loïc Petitgirard, Valérie Schafer & Benjamin G Thierry  [Article pdf]

À l’occasion de son numéro anniversaire, le comité des Cahiers François Viète lançait un appel à porter un regard historiographique et réflexif sur l’évolution des champs de recherche en histoire des sciences et des techniques couverts par la revue. Cette invitation nous a donné envie de croiser les regards de plusieurs spécialistes d’histoire ou/et de philosophie de l’informatique. Si cet entretien ne reflète pas l’ensemble des expériences de la communauté, du moins, il permet de prendre la mesure de la variété des approches et d’une génération de chercheurs français, souvent entrée dans le domaine depuis une quinzaine d’années. Baptiste Mélès, Camille Paloque-Bergès, Loïc Petitgirard, Valérie Schafer et Benjamin G. Thierry relèvent les points saillants, ruptures et continuités qu’ils perçoivent dans leur objet de recherche, ses méthodes, ses archives, mais aussi ses réseaux scientifiques.

JEAN-DANIEL COLLOMB - Fifteen Years of Controversy on Solar Geoengineering in the United States, Canada, the United Kingdom and Australia  [Article pdf]

Cet article propose une analyse des controverses universitaires au sujet de la recherche dans le domaine de la géo-ingénierie solaire aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et en Australie depuis 2006. L’article passe en revue les thèmes principaux de discussion entre universitaires au sujet de la géo-ingénierie solaire : la gestion des risques, l’évaluation du coût économique, l’équité et la géopolitique. D’autre part, cet article divise les universitaires en trois groupes distincts : les adversaires résolus, les partisans réticents de l’investissement dans la recherche et les éco-modernistes qui affichent leur optimisme quant au potentiel de la géo-ingénierie solaire.
 
Date de parution et publication en ligne : décembre 2020
ISSN 1297-9112 / ISBN : en attente
Version papier disponible