La fin du monde, de la théorie à l'expérience vécue
sous la direction de Frédéric Le Blay
Série III, n°7
2019

Présentation
Ce numéro est dédié à la présentation des travaux menés au sein du programme ATLANTYS (Pari scientifique de la Région Pays de la Loire), à travers une sélection de contributions issues d’un colloque international tenu en 2017, la présentation liminaire du programme et de ses enjeux ainsi que deux témoignages originaux en lien avec le Japon et la catastrophe de mars 2011.

Résumé des articles


FREDERIC LE BLAY - Avant-propos - Se confronter à la pensée complexe : la fin du monde, de la théorie à l’expérience vécue  [Article pdf]

Les travaux qui sont réunis dans ce numéro thématique des Cahiers François Viète se veulent le reflet de l’esprit et des orientations d’un programme de recherche original à plusieurs égards. ATLANTYS, lancé en novembre 2015, a été conçu comme un programme de recherche interdisciplinaire intégrant une dimension internationale dès sa conception.

JAMES D. FLEMING - “At the end of the days”: Francis Bacon, Daniel 12: 4, and the possibility of science  [Article pdf]

Francis Bacon s’est souvent inspiré de la Bible, et en particulier de la vision de l’apocalypse du livre de Daniel, qu’il interprète en fonction des nouvelles circumnavigations des XVe et XVIe siècles. L’Écriture laisse prévoir une croissance des savoirs à la fin des temps ; c’est à cette espérance apocalyptique que Bacon rattache sa philosophie naturelle. Il attaque l’Aristotélisme de la Renaissance pour proposer une science qui serait complètement nouvelle, mais qui — les spécialistes l’ont démontré — reste très près de l’ancienne. La solution à cette énigme passe par l’exégèse baconienne de Daniel : la fin du monde sert de méta-théorie à la science de Bacon.

PIERRE SAVATON - La catastrophe dans les discours géologiques de Georges Cuvier et Léonce Élie de Beaumont  [Article pdf]

Les premiers discours géologiques ont eu fréquemment recours à la catastrophe pour tenter d’expliquer des phénomènes jugés comme dépassant nécessairement l’ampleur des phénomènes observés à l’époque des auteurs. Georges Cuvier en observant des ossements fossiles concluait à la succession de faunes au cours de l’histoire de la Terre et imaginait que ces disparitions résultaient de catastrophes à l’échelle du globe. La Terre aurait ainsi connu une succession de révolutions biologiques. Léonce Élie de Beaumont en observant les couches déformées des chaînes de montagnes concluait que leur disposition était causée par des soulèvements liés au refroidissement séculaire du globe. L’échelle de ces dislocations de la croûte terrestre le conduisait lui aussi à penser en termes de catastrophes et de révolutions. Ces deux auteurs marquent le discours catastrophiste de la géologie du début du XIXe siècle sans doute parce que le recours à la catastrophe était une facilité interprétative face à la complexité des phénomènes mis en jeu.

DAVID BAKER - Scientific Doomsday Scenarios: Foresight Projections for the Near and Deep Future  [Article pdf]

Cette contribution interroge les projections relatives à la fin de la Terre et à la destruction de l’Univers par la chaleur, en lien avec le récit scientifique de la Big History. Elle introduit également quelques concepts issus du champ de la prospective consistant à envisager les différents futurs possibles selon une approche méthodique et classificatoire qui ne relève pas de la pure spéculation. De tels concepts rendent possible la réflexion sur le destin potentiel de l’humanité sur une échelle de 100 à 200 ans. Après avoir étudié l’issue probable dans le futur proche (aussi bien encourageante que désastreuse), l’article s’avance pas à pas dans le futur lointain. Il s’achève sur quelques réflexions philosophiques prenant appui sur les concepts scientifiques.

KATSUHIRO MATSUI - Long-term Evacuation Due to the Fukushima Daiichi Nuclear Power Plant Accident and Its “Invisibility”  [Article pdf]

À l’occasion du colloque international tenu aux Utopiales de Nantes en novembre 2017, le programme ATLANTYS avait invité une délégation de l’université de Niigata afin de renforcer les liens et collaborations existant déjà entre nos deux universités. C’est ainsi que le Professeur Matsui put présenter au public ses travaux d’enquête réalisés auprès des victimes de la catastrophe naturelle et nucléaire de mars 2011. Titulaire d’un doctorat de l’université du Tôhoku, la région du Japon qui fut le plus affectée par le désastre, Katsuhiro Matsui est sociologue et étudie notamment la réponse et l’adaptation des populations face aux catastrophes. Il a bien voulu proposer pour ce numéro des Cahiers François Viète un rapport synthétique faisant état de son expérience et de sa réflexion.

NAOYA HATAKEYAMA & FREDERIC LE BLAY avec la collaboration de CORINNE QUENTIN – Entretien  [Article pdf]


Cet entretien entre Naoya Hatakeyama et Frédéric Le Blay a été réalisé le 14 avril 2019 depuis la résidence de l’artiste à Tokyo. Corinne Quentin, la compagne du photographe, assurait l’interprétariat.

Date de parution et publication en ligne : octobre 2019
ISSN 1297-9112 / ISBN : 978-2-86939-250-8
Version papier disponible